Vous venez de trouver la location de vos rêves ? Vous trouvez que votre assurance habitation actuelle pour votre location est chère ou faculatative ? Nous abordons tous les points importants pour le locataire de son logement et l'obligation de souscrire à une assurance habitation. Dans ce contexte, nous allons évoquer les garanties et le prix de ce type de contrat. Nous terminerons en exposant les points d'attention particuliers à considérer pour l'assurance habitation de votre appartement ou maison pris en location.

L'assurance habitation du locataire

Lorsque vous louez un logement, vous devez souscrire une assurance responsabilité civile locative, également appelée assurance des risques locatifs. Lors de la signature du bail, la plupart des propriétaires voudront une attestation d'assurance habitation en bonne et due forme avant que vous ne puissiez prendre possession du bien.

L'assurance du locataire protège le propriétaire de votre responsabilité si vous causez des dommages à sa propriété, mais elle ne couvre pas les biens privés du locataire, ni les dommages causés par des tiers aux biens de ce dernier. Par conséquent, la plupart des polices d'assurance habitation des locataires comprennent les éléments suivants :

  • Une garantie relative à la responsabilité civile (pour protéger les biens).
  • Une garantie recours des tiers (si le locataire cause des dommages à des biens autres que ceux du propriétaire bailleur).
  • Une garantie qui couvre les dommage aux meubles du locataire, au matériel électronique, ....

Si vous ne souscrivez pas une assurance habitation pour votre location ou si vous cessez de la payer pendant l'exécution du bail, vous vous exposer à des lourdes sanctions et à une résiliation de votre bail. Soyez donc prudent et faites vous assister par un courtier en assurances afin de trouver la meilleure offre pour votre besoin.

Quelle est la couverture du locataire ?

Les primes d'assurance habitation du locataire sont affectées par divers facteurs, dont les garanties comprises dans la police du locataire ainsi que l'étendue de celles-ci. Nous avons les garanties de base qui vise à indemniser le propriétaire pour les sinistres du type : incendie, dégâts des eaux, risque électrique, ... Bien entendu, il ne s'agit ici que des sinistres pour lesquels la responsabilité du locataire est engagée. Ensuite, le contrat peut prévoir également de couvrir les biens propres du locataire pour les garanties de base également. En plus de ces garanties de base, vous avez des options comme le vol, les pertes indirectes, ...

La responsabilité civile du locataire

Vous l'avez compris, il s'agit d'une des garanties principale du contrat d'assurance pour le locataire d'un bien. Cette garantie de responsabilité civile est utile dans deux contextes :

  • Pour protéger votre propriétaire contre tout dommage que vous pourriez causer au bien loué et que vous ne pourriez pas vous permettre de rembourser. De plus cela répond à une obligation légale.
  • Pour vous protéger des conséquences financières potentiellement graves d'un dommage que vous avez causé

La responsabilité civile du locataire n'est évidemment pas engagée dans les cas suivants :

  • Absence de responsable comme dans les cas de forces majeures.
  • Les défauts de construction. Il est même possible d'invoquer la responsabilité du constructeur dans ce cas.
  • Dommages causés par un objet appartenant au propriétaire dont vous n'êtes pas tenu d'entretenir.
  • Les dégâts causés par un incendie ayant sa source dans un logement voisin.

Quelles sont les garanties nécessaires pour l'assurance du locataire ?

La responsabilité locative minimale peut être augmentée par des garanties complémentaires facultatives. Si les protections que vous souhaitez souscrire dépendent de votre profil, de vos besoins et de la valeur des biens que vous assurez, elles restent dites " classiques. " C'est par exemple le cas pour :

  • La RC Familiale ou RC Vie privée : c'est un must absolu. Cette garantie assure la responsabilité civile dans le cadre de la vie privée.
  • L'assurance pour le contenu (objets électroniques, meubles, argent liquide, bijoux, ...).
  • L'assurance pour le vol du contenu précité.
  • Une protection juridique pour les litiges relatives à votre responsabilité civile du locataire ou une protection juridique plus étendue sur option.
  • Les pertes indirectes : il s'agit d'un complément payé à l'indemnité principale (souvent de l'ordre de 10%).

Quelles exclusions ont à prévoir pour l'assurance locataire ?

Il est évident que tous les sinistres qui trouvent leur origine dans un fait qui relève de la responsabilité du propriétaire sont exclus d'un contrat d'assurance habitation du locataire. Prenons par exemple :

  • Par manque d'entretien, des éléments de toiture se détachent et tombent sur une voiture ou un passant.
  • Les évacuations d'eau non entretenues se bouchent et cause des dégâts à l'immeuble.
  • Un arbre dangereux et connu du propriétaire qui tombe sur l'habitation.
  • ....

Ensuite, un autre type d'exclusion habituelle dans ce type de contrat concerne les faits volontaires de l'assuré. Par exemple si le locataire endommage lui même sa télévision dans l'espoir d'avoir une toute neuve payée par l'assureur. C'est un cas typique de fraude qui n'est évidemment pas couvert par la compagnie. Cette dernière procédera inévitablement à la résiliation du contrat même si vous souscrivez à la meilleure assurance habitation avec les garanties les plus étendues.

Quel sera le prix de l'assurance du locataire ?

Le calcul de la prime pour l'assurance habitation du locataire prend en compte les critères principaux suivants :

  • Les éléments relatifs au logement : le type (maison, appartement), la localisation, la taille de l'habitation, le nombre de pièces, ...
  • Les éléments relatifs à l'assuré : les antécédents auprès des assureurs du pays, le statut, ...
  • Les critères de segmentation propres à l'assureur : il s'agit icide points spécifiques à un assureur et qui ne serait pas communs au marché belge. 

Ajoutons que l'assurance habitation du locataire est toujours sensiblement moins chère que cele du propriétaire étant donné que, nous l'avons vu, elle ne couvre pas vraiment la même chose en ce qui concerne le bâtiment. Pour le locataire, la hauteur de la prime sera surtout impactée par les garanties qui concernent son contenu propre.

Dans le cadre de votre recherche pour une assurance habitation en qualité de locataire d'un bien, il est intéressant d'utiliser les conseils d'un courtier digital. Vous pouvez prendre contact avec nous pour réaliser une simulation et obtenir un rapport avec les meilleurs conseils disponibles pour faire votre choix.