Que se passe-t-il si un accident implique une partie étrangère qui est également assurée à l’étranger ? Quelles mesures devez-vous prendre si vous êtes la partie lésée (ou la partie qui a été lésée) d'un accident, et que l'autre partie est immatriculée dans un autre pays que le vôtre ? Quelles sont vos possibilités de recours ? Quelles démarches devez-vous entreprendre ?

Que faire en cas de sinistre avec un étranger ?

Tout d'abord, prévenez votre compagnie d'assurance. Informez-la de l'accident ! Votre conseiller ou intermédiaire vous indiquera la marche à suivre en cas d'accident. Informez-le immédiatement qu'il s'agit d'un accident impliquant un tiers qui se trouve à l’étranger.
Pour permettre un traitement efficace de l'incident avec un tiers résidant à l’étranger, il faudra probablement porter la situation devant un tribunal.
Si votre police d'assurance auto souscrite à Charleroi ne prévoit pas de protection juridique et que vous n'êtes pas couvert, vous devez faire appel à un avocat ou entreprendre les démarches nécessaires par vous-même. Ce n’est pas quelque chose de simple pour les personnes peu habituées.                                                                                                                                                                                                       
Comme le tiers est une entité étrangère et non un citoyen belge, aucune convention belge ne peut être utilisée et vous devez introduire un recours "classique". C'est la raison pour laquelle votre compagnie d'assurance responsabilité civile automobile ne peut en aucun cas vous aider. Cette tâche doit être déléguée à une société juridique.

Comment obtenir une bonne indemnisation ?

Vous devez trouver l'entreprise étrangère, puis la contacter pour signaler l'accident. Vérifiez si le véhicule est assuré. Demandez ensuite à l'entreprise de désigner un expert pour évaluer l'étendue des dommages subis par votre voiture. Enfin, demandez-leur quels sont leurs projets de règlement. 
Ce n'est pas une tâche facile si vous n'êtes pas assisté d'un organisme d'aide juridique ! Surtout si le coupable est originaire d'un pays dont vous ne maîtrisez pas forcément la langue maternelle ! 
Mais, il est important de noter qu'une majorité d'entreprises étrangères ont désigné un représentant en Belgique. Ainsi, la procédure sera plus simple et vous pourrez communiquer dans votre langue maternelle ! 
Vous trouverez une liste des différentes entreprises étrangères, ainsi que de leurs représentants en Belgique sur cette page : http://www.bbaa-bbav.be/documents/art9_net.pdf.

Si la société étrangère n'a pas désigné de représentant en Belgique ou si le véhicule en question n'est plus assuré légalement, vous pouvez prendre contact avec le Fonds commun de garantie belge, qui vous informera si d'autres options sont possibles.
C’est évidemment dans pareil cas que l’on est très heureux d’avoir une assurance protection juridique qui réalisera toutes ces démarches pour vous.

En cas de sinistre avec un étranger, on savoure vraiement le fait d'avoir choisi d'avoir souscri la garantie "protection jurdique" dans son contrat. Dans certains cas, l'assureur étranger n'est pas très enclin à vous assister dans vos démarches qui visent à être indemnisé. Cela peut devenir un long chemine "f